L'art sudiste de dire "je t'aime" en niçois (ou nissart)

Mais comment faire une déclaration d’amour en niçois – ou niçard ?

Histoire d’être suffisamment galant et romantique dans le Comté de Nice.

Aujourd’hui parlé par des dizaines de milliers de personnes, c’est une langue qui fait un véritable retour en force dans la région PACA.

Évoluant en parallèle du dialecte provençal, elle appartient aux langues d’oc.

Et chaque mois, des centaines d’internaute niçards veulent apprendre à déclarer leur flamme dans cette langue occitane.

Il est donc temps de s’approprier quelques mots d’amour en niçois.

Car c’est toujours sur l’oreiller qu’on apprend le mieux une nouvelle langue. 

• À lire aussi: Le CV sentimental Squeezie

Je t'aime en niçois
sparklestroke via Canva.com)

Les mots d’amour en niçois

Le mot « amour » est probablement le plus beau de la langue française.

Or il se trouve qu’il vient de l’occitan des troubadours, qui a inspiré grandement le niçard tel qu’on le parle aujourd’hui.

L’expression « Je t’aime » peut être traduit en niçois par « Ti vouòli ben ».

Si vous êtes supporter de l’OGC Nice (ou OcGC Nissa), vous pouvez par exemple dire: « Ti vouòli ben Nissa ! » ou encore « Ti vouòli tant ben ! »

Si vous aimez votre père, et que vous souhaitez le lui faire savoir, vous pouvez dire: « Ti vouòli ben papa ».

Il existe d’autres expressions pour exprimer son amour dans cette langue.

« Tu me manques » peut par exemple être traduit en niçard par « Mi manques » ou encore « Ti languissi ».

Vous souhaitez rassurer quelqu’un et lui faire savoir que vous lui voulez du bien, dites alors: « Ti voali ben », ce qui peut être traduit littéralement par: « Je te veux du bien ».

Ce qui est probablement une variante italienne de l’expression « Ti voglio bene ».

Si vous êtes en couples avec une Niçoise, au lieu de lui dire « Mon amour » ou « Mon cœur », vous pourrez plutôt lui chuchoter dans l’oreille un petit « Lou miéu amour » ou encore « Lou miéu couor ».

Si vous êtes fan de la ville de Nice, vous pouvez le revendiquer avec cette phrase: « La mieu bella nissa », qui signifie « Ma belle Nice ».

En Niçart, les pronoms personnels sont généralement de la forme « lou mieu » au masculin, « la mieua » au féminin, ou encore « li mieu » au pluriel.

Néanmoins, il existe des exceptions lorsqu’il s’agit des relations familiales.

Par exemple, il est interdit de dire « lou mieu paire », mais plutôt « moun paire ».

Si vous souhaitez augmenter votre capital romantisme en niçois, vous trouverez ci-dessous un poème traduit par Steve Betti.

Désormais vous avez toutes les armes nécessaires pour draguer en niçart sur les côtes azuréennes. 

• À lire aussi: La traduction de « je t’aime » en elfique

Comment apprendre le nissart ?

Le mieux pour apprendre le niçois – ou niçart – est encore de déménager dans la ville de Nice afin d’échanger avec des autochtones.  

De nombreux établissements scolaires et universitaires assurent l’enseignement de cette langue.

Chaque année, plus de 500 bacheliers la choisissent en option. 

Il existe même, depuis 1999, un Département de langues et culture régionale à la Faculté des Lettres de Nice.

Preuve d’une volonté tenace de la ville de préserver ce patrimoine immatériel.  

De nombreux ouvrages existes si vous souhaitez vous former en autodidacte comme Pràtica e gramàtica par Jacques Chirio ou encore le Dictionnaire français-niçois edite par Serre.

Mais si vous préférez les cours en présentiel, vous pouvez vous inscrire aux cours de nissart du Sourgentin.

Ils ont la particularité d’être gratuits et ouverts à tous.

Nul besoin d’être bilingue en nissart.

Ils existent plusieurs classes selon votre niveau de départ. 

Le lundi, les cours se déroulent au collège Giono.

Quand le mardi et le mercredi vous devez vous rendre au siège du Sourgentin, 65 route de Turin.

Cette institution vise à l’héritage linguistique de la ville.

Pour que le niçois ne devienne pas une langue morte.

• À lire aussi: Le CV amoureux d’Alban Ivanov

Quelques mots pour communiquer dans cette langue

Et quoi de mieux qu’un petit lexique pour commencer à maîtriser quelques rudiments de niçart ?

Ci-dessous, on vous offre une liste de mots qui vous permettront de communiquer un peu avec les autochtones. 

  • Adiéou: pour dire aussi bien « au revoir » que « bonjour »
  • Baîeta: qui signifie « bisous » ou « bises »
  • Nissa: Nice comme vous l’aurez deviné…

e.g: Nissart per tougiou -> Nice pour toujours.

e.g: Nissa e basta -> Nice et ça suffit.

e.g: Nissa la Bella -> Nice la Belle.

e.g: Siéu de Nissa -> Je suis de Nice.

  • Badagou: une insulte qui signifie « stupide » ou « idiot »
  • Falabraque: encore une insulte pour dire « bon à rien »
  • Roumpé bala: un moyen de désigner un « casse-couille » 
  • Cagade: un mot qui désigne une « bêtise »
  • Ratchou: un autre qui désigne un radin
  • Basta: un moyen de dire « ça suffit ! »
  • Testard : un autre pour dire « têtu »
  • Stoufe : une expression qui signifie « en avoir marre »

Ces quelques-mots vous aideront à plus local.

Désormais, vous pourrez impressionner les Niçois avec votre Niçart !   

Test Compatibilite Astrologique

2 réflexions sur “L’art sudiste de dire « je t’aime » en niçois (ou nissart)”

  1. Ping : Nicolas Dolteau est-il encore en vie ?

  2. Ping : Comment traduire "Mon cœur" en italien ?

Les commentaires sont fermés.

error: Vous souhaitez trouvez l\'âme sœur ?